Blog

Blog

Comment je suis passée à l'alimentation cétogène

Publié le 23 février 2021 à 0:30

Hello... 

Je voulais créer une page sur l'alimentation cétogène mais en attendant que ce soit fait, et pour répondre à de futures questions, voici un début...

Comment je suis passée à l'alimentation cétogène ? car c'est vrai, à première vue, le cétogène ce n'est pas très naturo. Bah oui on mange gras et protéiné. Mais aussi beaucoup de légumes... Or on nous bassine dans les médias avec le Eviter de manger trop gras, trop salé, trop sucré. Alors pour le sucré, j'adhère complètement. Pour le reste, c'est une vaste plaisanterie.

Tellement vaste qu'en Amérique du Nord les médecins sont en train de revenir sur les directives gourvernementales qui sont un des plus grands leurres de l'histoire moderne. Le gras ne fait pas grossir. Le sucre si. Le sel ne donne pas d'hypertension. Le sucre si. La viande n'est pas responsable des maladies cardio-vasculaires. Le sucre si. (en revanche la fçon dont sont traitées les animaux quand ils partent à l'abattoir, ou même avant, est honteuse et indigne d'une société qui s'auto-proclame civilisée, on est bien d'accord).

Bref mes recherches de naturopathe, les effets d'une alimentation à tendance végétarienne sur mon corps, m'ont poussé à repenser ce que j'avais appris. y compris en naturopathie. il se trouve que je ne digère pas le lactose du lait (je digère donc le fromage et dans une moindre mesure la crème où le lactose est en partie ou totalement digéré par les bactéries responsables de la transformation du lait en fromage/crème). Je ne digère pas non plus le gluten du blé, ni de l'avoine, de l'épautre, du seigle, de l'orge et bien sûr le boulgour... ça c'est dit.

Déjà je m'écarte des produits céraliers chers aux naturopathes... Le problème, c'est que je ne digère pas non plus le quinoa, les lentilles, les pois, les haricots blancs, le lupin... J'ai bien essayé voyez-vous.

Mais :

j'ai pris presque 10 kilos en trois ans, la cellulite a flambé, j'étais tous les jours avec des selles molles devenant de plus en plus rapprochées, au point que je me suis inquiétée pour mon côlon. Ah oui mon foie ne tolérait plus le moindre excès, donc ma peau avait de plus en plus de mal à se réparer... on continue ? démangeaisons dans les cheveux, toujours les sinus un peu pris le matin, de la fatigue, mais une fatigue !! et la frilosité souvent.

Bref on peut être naturopathe mais se rendre compte que les recommandations des confrères ne vous correspondent pas. Ni celles de l'état. Alors que fait-on avec cela ?

Fort heureusement, en recherchant et en croisant mes lectures, je suis tombée sur le collagène (dans l'optique de réparer mes intestins), puis de là à l'alimentation cétogène.

Et là, révélation !! Une alimentation simple, à faible taux de glucides (moins de 50 grammes/jour) et propre aux orgines de l'humain !

C'est-à-dire quand celui-ci vivait de la chasse ou de la pêche, d'un peu de cueillette de fruits, d'herbes, de racines, des restes de charognes (bah oui faut pas se leurrer on n'a pas le talent des loups ou des guépards...) et certains jours... disette !

J'ai donc compris que notre alimentation moderne est complètement inadaptée. Trop riche. Trop abondante. J'ai presque envie de vous dire trop variée. On n'est pas sensé manger des fruits l'hiver en France. Regardez dehors en février vous ne verrez pas de fruits pousser... Ah si le citron dans les Alpes-Maritimes. et encore la partie maritime, pas alpine, hein.

Bref depuis que je suis au cétogène, je vais mieux. Pas encore bien à 100%, mais par rapport à avant, c'est top.

J'ai perdu 8 kilos. Ma cellulite fond. J'ai chaud, tout le temps, même la nuit. D'ailleurs, je me couvre beaucoup moins que la plupart des gens que je vois autour de moi. Je suis bien plus en forme, et aussi plus forte physiquement, je l'ai mesuré lors d'un déménagement ( et non je ne fais pas de musculation ^^) Ma peau se répare. Mon cuir chevelu est sain, comme mes cheveux brilliants, et mes ongles solides. Mes intestins vont bien, merci pour eux. mes selles sont redevenues normales. J'ai un super système immunitaire, je me sens SOLIDE à l'intérieur aussi !! Je n'ai plus de migraines, gros bonus. Mes sinus sont dégagés, mes narines juste humides comme il faut pour assurer leurs fonctions. Mon foie ? il lui reste encore un peu de surcharges, plus de 30 ans d'encrassement, ça ne part pas en deux ans de cétogène...

J'ai essayé des excès pour voir. Un hamburger maison. Une flammekûche. Une galette des rois. Erreurs ! Clairement ce n'est pas pour moi.

Et puis pour continuer à être bien dans mon corps, je lui offre tous les jours vitamine D, collagène, vitamine C et omégas-3.

Mon corps, c'est ma première maison. La seule dont je serai certaine de l'habiter toute ma vie sur cette terre. Mon seul et unique véhicule. Sans mon corps je ne suis rien de tangible. Juste un esprit flottant. Une âme quoi. C'est beau mais pour être sur Terre et expérimenter, c'est moins pratique.

Donc le cétogène et moi, c'est pour la vie.

Et comme disait Karadoc : "le gras, c'est la vie !"


Catégories : Alimentation/Nutrition, Hygiène de Vie/Art de Vivre

0