Blog

Blog

la Slow Life

Publié le 24 janvier 2018 à 8:00

Connaissez-vous la slow life ? C'est l'art de prendre son temps pour retrouver la paix intérieure. Nos voisins d'Europe du Nord qui ont tout compris le cultive déjà.

Voici les 5 préceptes à mettre en oeuvre pour se retrouver et ralentir le rythme :

1) Je me nourris en conscience : on prend le temps de savourer et de bien manger. On privilégie le bio et le local. On mange dans le calme, sans se laisser distraire. On porte son attention sur la nourriture, on laisse ses papilles se laisser imprégner de saveurs et son nez des bonnes odeurs. On vit le fait de se nourrir comme un jeu rafraîchissant et bénéfique !

2) Je me soigne au naturel ! Les plantes ont des vertus thérapeutiques importantes et multiples. Plutôt que de se précipiter sur des médicaments chimiques qui attaquent votre organisme. Phytothérapie, aromathérapie (huiles essentielles), gemmothérapie (bourgeons et jeunes pousses), élixirs floraux. On pense aussi aux autres techniques naturelles : les bains, le magnétisme, la réflexologie, les exercices de respiration...

3) Je me reconnecte avec la nature : on sort dehors, on s'aère ! On regarde le ciel, les oiseaux, les arbres... L'essence même de la vie qui nous entoure et on prend conscience de sa place en tant qu'être humain sur notre belle planète.

4) Je pratique une activité physique : le sport c'est la santé ! Ca décrasse le corps, ça vide la tête et ça maintient muscles et articulations en état. Le mouvement c'est la vie ! Donc on bouge, on marche, on respire !

5) Je pense à moi ! Bah oui car à force de penser aux autres, au travail, à la maison, on s'oublie. Mais pour arriver à être sur tous les fronts, il faut déjà être soi-même en forme. N'oubliez pas que si vous ne pensez pas à vous, personne n'y pensera pour vous !

Prendre du temps pour soi est IN-DIS-PEN-SA-BLE !

Je ne vous présente pas ces préceptes comme des résolutions pour 2018, même si bien sûr vous pouvez en faire vos bonnes résolutions, mais comme un vrai changement à mettre en place dans votre vie sur le long terme. C'est un art de vivre et d'être tout simplement. ��

Alcool et paracetamol ne font pas bon menage !

Publié le 24 janvier 2018 à 6:30


En effet c'est un cocktail parfois utilisé pour la gueule de bois mais qui peut-être très dangereux !

Le paracétamol, consommé excessivement, a tendance à renforcer la toxicité hépatique.

Ce médicament est assimilé et métabolisé par le foie grâce au cytochrome CYP2E1, qui est le même canal que celui qui traite l’alcool. Ce canal rend la molécule de paracétamol inactive en utilisant le glutathion, un puissant antioxydant produit par l’organisme.

Ingérer de grandes quantités de paracétamol un lendemain de veille peut donc s’avérer très dangereux car lorsque les réserves de glutathion s’épuisent, le paracétamol crée d’importantes lésions au foie et sur les membranes de ses cellules, qui se nécrosent.

L’activité du foie devient trop importante et l’organe n’arrive plus à assumer ses fonctions métaboliques.

La personne qui consomme donc excessivement du paracétamol sur la journée risque une intoxication médicamenteuse et de développer une insuffisance hépatique aiguë, qui provoque une mort certaine, à moins d’une rapide greffe de foie.

Chaque boîte de paracétamol contient une dose létale, suffisante pour provoquer cette intoxication médicamenteuse. Sur Internet, nombreux sont les sites de santé à recommander le paracétamol à forte dose contre la gueule de bois. Le danger est réel à partir de 4 grammes de paracétamol par jour.

---

Pour bien profiter des fêtes en toute tranquillité, mieux vaut savoir raison garder sur les boisons alcoolisées...

De grands verres d'eau pour s'hydrater et drainer ;

et le desmodium pour aider son foie à travailler !!!


0